45 communes dans le département du Gers, au Sud-Ouest de la France

Saint Arroman

Saint-Arroman accessible par la D150 est bordé au nord par Lourties-Monbrun, à l’ouest par Masseube, au sud par Esclassan-Labastide et à l’est par Saint-Elix-Theux. Traversée par le Sousson, la commune offre de belles perspectives sur les Pyrénées.

Saint-Arroman (Sent Arroman en gascon).
Arroman proviendrait de la version gasconne du prénom occitan Roman.

Mairie

Adresse : Village 32300 SAINT-ARROMAN
Tél/Fax : 05 62 66 05 69
Mail : rf.eg1490772062naro@1490772062namor1490772062ra-tn1490772062ias.e1490772062iriam1490772062
Maire : M. Jean-René BRUN
Secrétaire de mairie : Mlle Juliette MARTIN
Heures et jours d’ouverture : Mardi 8h30/12h30

Des chiffres

Altitude : 239 m
Superficie : 11,97km²
Population : 146 habitants

Les élus

Maire : M. BRUN Jean-René
Adjoints :
1er : Mme BUCKVALD Estelle
2ème : M. ROY Elie
3ème : Mme BARABINI Michèle
Conseillers
Mme LABURTHE Sylvaine, Mme POURQUET Marie Christine, M LABURTHE Philippe, M LESAGE Thierry, M BAVEREZ Michel-François, M GERVASONI Roger, M VILLENEUVE Jean-Marc

Scolaire

École : Masseube
Transports scolaires : oui

Festivités-Animations

  • Fête locale : 2ème week-end d’août
  • Concours de belote d’octobre à mars

A voir

  • L’église
  • L’ancien château
  • Motte féodale

Historique

Le toponyme de Saint-Arroman a évolué au cours de l’histoire. A la Révolution, le village est connu sous le nom « Égalité-Sousson » avant de reprendre celui qu’on lui connaît aujourd’hui en 1822 lorsqu’il fût associé aux communes de Clarens, Lembège et Gaujac.
Saint-Arroman se trouve sur le site d’un ancien château-fort et de son église castrale. Les seigneurs des lieux sont souvent cités au XIIè siècle. Le château est mentionné pour la première fois en 1265 dans les pouillés de la province d’Auch et les châtelains sont cités dans le cartulaire de Berdoues datant des XIIè et XIIIè siècles. Actuellement, l’ancien château accueille la mairie et des logements communaux.
Une légende dite « des enfants pleureurs » est associée au village. Autrefois sur la commune de Gaujac, était située la chapelle Saint-Victor. Cette chapelle répertoriée jusqu’au début du XXè siècle et aujourd’hui détruite, attirait les enfants atteints d’une maladie qui les faisaient pleurer « lous plouradous ». Pour les soigner, un évangile leur était lu au sein de cet édifice. Saint Victor était vénéré à Saint-Arroman et un vitrail à son effigie est visible dans l’église.