45 communes dans le département du Gers, au Sud-Ouest de la France

Pouyloubrin

Pouyloubrin est situé sur le chemin communal allant de Labarthe à Moncorneil-Grazan. Le village est situé à 5 km de Seissan, sur les coteaux boisés de la rive droite du Gers et à gauche de l’Arrats.

Pouyloubrin (Poilobrin en gascon) provient de « Poi » : podium, hauteur et de « Lupus »: loup

Mairie

Adresse : 32260 Pouyloubrin
Tél et Fax : 05.62.66.22.06
Mail : ten.s1490455626itasl1490455626a@nir1490455626buoly1490455626uopei1490455626riam1490455626

Maire : Mr Philippe MESNARD
Secrétaire : Véronique MARESTANG
Heures et jours d’ouverture : Mardi de 13h00 à 17h00

Les élus

Maire : Philippe MESNARD
Adjoints
1er : Christine PERRACHON
2ème : Simone DENAX
Conseillers municipaux
BUISSAN Arlette, BUISSAN Daniel, BULLOT Didier, CALVET Michel, CASTEROT Louis, LACROIX Sébastien, LEVANNIER Xavier, MONTANEL Annie.

Des chiffres

Altitude : 296 m
Superficie : 960 ha
Population : 108 habitants
Nom des habitants : Pouyloubrinois(es)
Distance
Auch : 25 km
Toulouse : 88 km
Tarbes : 73 km

Calendrier des manifestations

Fête locale le 1er weekend du mois d’Août.

A voir

  • Église de Pouyloubrin
  • Château de Lamothe (privé)
  • Point de vue sur la vallée du Gers et les Pyrénées
  • Plantation de pins

Historique

La paroisse est très ancienne. L’église primitive Notre Dame de Podio-Lobrino a été donnée à l’abbaye de Simorre en 982 par Arnaud II, Comte d’Astarac.
On a situé deux mottes l’une au lieu-dit « Tourette » et l’autre à l’ouest de l’église actuelle.
Un château fort s’élevait à l’emplacement actuel de l’Oustal, il ne reste aucune trace de ce château qui a dû comme celui de Lamothe être détruit durant les guerres de religion.
Un souterrain reliait sûrement les deux châteaux. Le témoignage oral de l’existence d’une église et d’un cimetière non loin de la Source St-Germier (guérison de la rate) est confirmé par des vestiges trouvés sur place.
Le poète Louis Baron né en 1612 à Pouyloubrin a été couronné par trois fois par l’académie des jeux floraux en 1663.

Patrimoine

L’église

L’église actuelle dédiée à St-Germier est récente, elle se trouvait autrefois à 1500 m au couchant de l’église actuelle. Elle a été démolie en 1865. Les matériaux ont servi à la construction de la nouvelle église. Le presbytère a été bâti en 1863.
L’église est orientée. L’intérieur possède une nef abritée sous une voûte en croisée d’ogives dont les nervures reposent sur le chapiteau circulaire de colonnes cylindriques. La nef a 4 travées avec les arcades des deux chapelles. Quatre fenêtres ogivales éclairent la nef. La chapelle nord est dédiée à la Ste-Vierge.
Le chevet a 7 pans coupés irréguliers. L’arc triomphal repose sur des chapiteaux ioniens. Trois fenêtres gothiques l’éclairent, Vierge au Rosaire au centre, médaillons à personnage sur vitraux en grisaille de chaque côté.

Lamothe (privé)

Au X°-XII° siècle, un château–fort entouré de fossés se dressait à une distance de 200 à 250 mètres à l’ouest de l’actuel château.
Il devait être à Matelerme de Benque qui en 1263 donne la terre et la Seigneurie de Lamothe, à l’abbaye de Simorre. L’Abbé Cazauran écrit : « Lamothe doit tirer son nom de la motte qui s’élève à la partie occidentale de ce village, vers le point où furent construits autrefois le château féodal et la « bieille église ».
En 1390, Arnaud d’Astarac, Seigneur de Chélan, annexe Lamothe à Pouyloubrin qui dépendait à l’époque du Seigneur d’Orbessan.
Le château et l’église ont été probablement détruits durant les guerres de religion par Monluc.
La seigneurie et la maison seigneuriale de Lamothe dite « En Hollé », à l’emplacement de l’actuel château ont été occupées en 1604 par Noble Claude de Colomez (le nom de Gensac, n’y sera accolé qu’en 1676 à l’acquisition des terres et du château de Gensac).
Henri IV qui venait voir une tendre amie a laissé dans les archives du Château de Lamothe un permis de chasse pour Noble Gaston de Colomez signé : Henri IV.

L’actuel château

Bâti par la famille Gensac, il a été commencé avant la Révolution ; le terrain où se trouve l’église ayant été cédé par ladite famille en 1740.
C’est en 1839 que les communes de Lamothe et Pouyloubrin ont fusionné. Les réunions municipales avaient lieu sous le porche de l’église primitive. Le maire était pendant 50 ans un habitant de Pouyloubrin et 50 années suivante, un habitant de Lamothe.

La chapelle de Lamothe

Située dans le parc du château (privé)