45 communes dans le département du Gers, au Sud-Ouest de la France

Ponsan-Soubiran

Située sur la D228 reliant Chélan à Cuélas, la commune se trouve à l’ouest de la D929, reliant Auch à Lannemezan. C’est le premier village limitrophe avec les Hautes-Pyrénées, traversé par la Petite Baïse. Avant la Révolution, le village s’appelait Ponsan-Dessus. Les communes de Ponsan-Père et Ponsan-Soubiran ont fusionné par Edit Royal en 1821.

Ponsan-Soubiran (Ponsan Sobiran en gascon).
Ponsan et Soubiran sont des noms d’origine gallo-romaine : « Pontianum » pour le domaine de Pontius et « Supranum » pour le domaine de Suprus.

Mairie

Adresse : 32300 Ponsan Soubiran
Tél-fax : 05.62.67.03.11
Mail : rf.oo1490771532danaw1490771532@nari1490771532buos.1490771532nasno1490771532p.eir1490771532iam1490771532
Maire : Mme Chantal CAZES
Secrétaire : Patricia ROUDEAU
Heures et jours d’ouverture : Jeudi de 14h à 18h

Les élus

Maire : Chantal CAZES (Délégué titulaire : S.I. Gestion des écoles de CHELAN et de MONLAUR-BERNET, Communauté de communes de VAL de GERS, SIVOM MASSEUBE et membre de la commission des travaux et SM3V)
Adjoints
1er : RUELLE Michel (Déléguée titulaire : SIAEP  de la région de MASSEUBE et SM3V)
2ème : Alexandre TOUZANNE (Délégué titulaire : SIAEP  de la région de MASSEUBE)
Conseillers municipaux :
CAZES Philippe (Délégué titulaire : SI Gestion des écoles de Chélan et de Monlaur Bernet), GANEO Floriane (Délégué titulaire : SMCD), MAUMUS Nadine (Délégué titulaire : SMCD secteur Sud), GANEO Didier (Délégué titulaire :SIVOM région de Masseube & SM3V).

Des chiffres

Altitude : 239 m
Superficie : 686 ha
Population : 118 habitants
Nom des habitants : Ponsannais(es)
Distance
Auch : 40 km
Toulouse : 124 km
Tarbes : 44 km

Calendrier des manifestations

  • Feu de la St-Jean
  • Fête locale le 2ème week-end d’août

A voir

  • Belles maisons restaurées au village
  • Église romane Notre Dame de l’Assomption
  • Château du XVIè siècle (privé)

Historique

On a retrouvé des sarcophages paléochrétiens autour de l’ancienne église qui abritait une chapellenie fondée en 1604 par Jeanne Brunet, épouse de Jean de Vignes, seigneur de Ponsan. La chapelle seigneuriale devenue aujourd’hui église paroissiale, reste le lieu avec le château tout proche, remanié par Henri de Fumel, maire du village et descendant du marquis de Molleville, Ministre de Louis XVI, qui sous le Second Empire fait reconstruire l’église, le presbytère et le couvent.

Patrimoine

Le Château

Il a été construit en 1785-1786 sur la demande d’un Ministre de Louis XVI, Bertrand de Molleville, dont le cœur est inhumé dans la chapelle du château à l’église (plaque commémorative), puis reconstruit à la fin du XIX° siècle. La bâtisse est de style Louis XVI avec toiture à la Mansard. Les communs sont constitués d’une écurie devenue salle de séjour d’une orangerie et d’une serre ajoutée à la fin du XIX°siècle.
Le château est dans un écrin de verdure. C’est un parc à l’Anglaise où l’on retrouve de nombreuses essences d’arbres plantées lors de la construction du château : cyprès chauves, séquoias, chênes et platanes tricentenaires. Une pièce d’eau longe le parc au levant, la Petite Baïse le borde au couchant. Un bel espace de dégagement permet d’avoir la vue sur les Pyrénées.

L’église
Découvrir le contenu...

De style roman, dédiée à l’Assomption, elle a été rebâtie au XIX° siècle. On n’a conservé de l’édifice ancien que les murs du Nord remaniés.
Orientée, elle est précédée par une tour octogonale dont la base carrée est soutenue par des contreforts.
Un portail cintré ouvrant sur le porche à plafond plat orne la base de la Tour à l’ouest. Deux compartiments octogonaux superposés sont munis d’une baie cintrée à chaque pan. La flèche octogonale est soutenue par des monillons soutenant des arcatures, au centre d’une galerie à créneaux.
L’extérieur de l’église est remarquable, des arcatures cintrées bordent la toiture, le chevet semi-circulaire est encadré par deux absidioles. Toutes les ouvertures sont cintrées.
A l’est du chevet, une petite sacristie en forme de croix grecque est surmontée d’une croix en pierre à l’est, au nord et au midi. Une petite flèche domine le centre de la sacristie. On entre dans l’église sous un porche arcaturé par un portail cintré surmonté d’éléments antiques en réemploi.
A l’intérieur. L’église possède une nef abritée sous une voûte d’arêtes saillantes. Des arcades cintrées, trois au nord, deux au midi ouvrent sur les chapelles au nord et au midi. Le fond de la nef est orné d’une élégante tribune en bois. Au nord, une chapelle baptismale voûtée avec fenêtres cintrées en grisaille est ornée de fresques. La chapelle du Sacré-Cœur épouse l’absidiole Est. Au midi, la chapelle de la Vierge logée dans la seconde absidiole, et la chapelle sépulcrale des Molleville sont séparées par deux travées.
Le chevet circulaire comporte trois travées divisées au moyen de colonnettes à chapiteaux historiés. Chaque travée se compose de deux arcades. Les deux premières à droite et à gauche du chœur sont ornées de stalles ouvragées. Les deux suivantes de peintures dont l’une d’elle représente M. de Molleville.
La voûte du chœur est ornée par les symboles des évangélistes. Une corniche en damier s’étend au-dessus du chevet. De belles fenêtres cintrées à vitraux éclairent ce bel ensemble.