45 communes dans le département du Gers, au Sud-Ouest de la France

Cabas-Loumassès

La commune de Cabas-Loumassès est accessible par la D40. Cette commune a d’abord été connue sous le nom de Sainte Grâce ensuite de Cabasso puis de Cabas et à partir de 1821 sous celui qu’on lui connaît aujourd’hui après que Lou Massès lui ait été rattaché.

Cabas-Loumassès (Cabàs e Lo Massès en gascon) provient de « Capatius » et de « Lou Massès » (maison)

Mairie

Adresse: Le Village – 32140 Cabas-Loumassès
Tél: 05 62 66 08 81
rf.eg1493166122naro@1493166122sabac1493166122edeir1493166122iam1493166122

Maire : SOUMEILLAN Henri
Secrétaire : Mme ROUDEAU Patricia
Heures d’ouverture : Vendredi de 14h00 à 18h00


Les élus

Maire : SOUMEILLAN Henri
Adjoints
1er : DAULON Francis
2ème : TERRES Bernard
Conseillers municipaux :
LALANNE Jean-Louis, LAUDET Jérôme, CACHEZ Ghislain, SOUM Yves.

Des chiffres

Altitude : 304 m
Superficie : 4,11 km²
Population : 51 habitants
Nom des habitants : Cabasséssais
Distance
Auch : 37 km
Toulouse : 90 km
Tarbes : 73 km

Festivités-Animations

  • Fête communale le 1er week-end de juillet
  • Concours de belote les 2è et 4è vendredi soir de chaque mois.
  • Salle des fêtes – (renseignements auprès de la mairie pour la location)

salle des fêtes

A voir

  • Bastide Sainte-Grâce
  • Le clocher-mur de l’église

Historique

L’existence de Cabas, petite commanderie possédant un hôpital, n’est connue qu’à partir du milieu du XIIIè siècle.
Vers la fin du XIIIè siècle, l’Hospitalier Bertrand Cadolhe alors précepteur de Cabas conçoit le projet de construire une bastide. Approuvé par Guillaume de Villaret, Grand-Prieur de Saint-Gilles et muni de la charte par laquelle son supérieur lui accorde tous les pouvoirs nécessaires pour la réalisation du projet, Bertrand Cadolhe entame des pourparlers avec le seigneur Centulle, comte d’Astarac. Ceux-ci aboutissent à la signature d’un traité de paréage le 12 juin 1296 à Castelnau Barbarens. La cession de la moitié de la juridiction et de la totalité des revenus de Cabas au comte Centulle l’ engageait en retour à élever à ses frais la bastide en respectant toutes les franchises dont jouissaient déjà les habitants.
Cette bastide reçut de ses fondateurs le nom de Sainte-Grâce mais le nom de Cabas fut rapidement repris.